En cas de déperdition thermique de la maison, la facture énergétique des ménages français peut se trouver considérablement augmentée. Les 10 % qui sont normalement consacrés pour régler les dépenses d’énergie ne suffisent plus. Et le gaspillage se répercute non seulement dans le porte-monnaie, mais aussi sur la santé de la planète. Outre les comportements et réflexes à adopter ou à changer, l’isolation du toit, des murs porteurs et intérieurs, des fenêtres et du système de ventilation permet de réduire et même de supprimer ces dépenses inutiles.

Isoler le toit pour éviter les pertes d’énergie

Le toit est en contact permanent avec l’extérieur. En outre, il est très exposé au vent. Un toit mal isolé laisse passer 30 % de la chaleur. Il faut donc prioriser l’isolation du toit. Le toit peut être isolé de différentes manières. La moins coûteuse et néanmoins plus rentable reste l’isolation avec de la laine de verre. Cette dernière concerne l’isolation de l’intérieur, c’est-à-dire les combles ou le grenier. Il est également possible d’isoler le toit par l’extérieur. Le prix varie selon la surface à couvrir et les matériaux utilisés. Les travaux ne prennent pas longtemps. La pose n’incommodera pas les habitants longtemps, sans qu’il y ait besoin de les refaire trop souvent. Cependant, pour s’assurer la qualité des travaux, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel comme ce couvreur dans le Lot et Garonne.

Des murs porteurs et intérieurs bien isolés

Isoler ces éléments aide à éliminer tous les ponts thermiques. Les murs peuvent être isolés de l’intérieur ou de l’extérieur.
Les murs intérieurs doivent être isolés, même s’ils ne sont pas en contact avec l’extérieur. Bien sûr, l’isolation va de soi lorsque le mur se trouve entre en contact avec une pièce froide, comme un garage par exemple, et une pièce à vivre. Mais des murs bien isolés entre les pièces à vivre apportent un confort thermique non négligeable à ses habitants.

Faire attention aux fenêtres et au système de ventilation

Les fenêtres à double vitrage permettent d’assurer l’isolation des fenêtres. Mais à part le vitrage, il convient de voir de près la structure de la fenêtre. À défaut de poser de nouvelles fenêtres, il est possible de renforcer les isolants qui sont déjà là. Néanmoins, si ces derniers sont en trop mauvais état, le fait de les maintenir en place peut fragiliser la nouvelle structure en place.
De la même manière, un bon système de ventilation, notamment la ventilation mécanique contrôlée (VMC) permet, non seulement, de réduire la facture énergétique, mais aussi rehausse le confort thermique de la maison, en créant une atmosphère plus saine à l’intérieur.

Faire un bilan énergétique

Un bilan énergétique est nécessaire afin de connaître les lacunes de la maison en matière de déperdition thermique. Il est possible de faire ce bilan en ligne. De cette façon, cela évitera au propriétaire de faire des travaux mal ciblés et coûteux. D’un autre côté, il est probable que ce bilan débouche sur des conseils en matière d’isolants. Il faut savoir que certains matériaux et certains processus sont conformes à la norme ISO. Cette norme est une garantie de qualité. Il est plus que nécessaire de s’y référencer. Voilà pourquoi un bilan est toujours utile.

Comment éviter la déperdition thermique ?
Notez cet article