Le métier de plâtrier plaquiste demande un certain nombre de qualifications et de formations particulières. Cet ouvrier est spécialisé dans la pose de plâtre, d’enduit ou encore de plafonds suspendus. Il peut aussi se charger de restaurer ou créer des éléments décoratifs. La plupart du temps, le plâtrier devient plaquiste après avoir suivi une spécialisation. Ce métier de précision requiert donc de la créativité.

Faire appel à un professionnel

Si vous souhaitez faire appel à un plâtrier plaquiste professionnel, cela pourra vous être utile pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, vous pouvez faire appel à ce type de professionnel si vous souhaitez monter une cloison et l’isoler. De plus, si vous voulez faire un agrandissement, un plâtrier pourra aussi vous aider. Aussi, si vous avez subit des dommages comme une inondation, il faudra refaire le mur. Un plâtrier pourra s’en occuper. En effet, il connaît les nouveaux matériaux isolants.

Si certaines moulures de vos murs sont abîmées ou que vous souhaitez en créer de nouvelles, il est également possible de le faire faire par un plâtrier plaquiste. Pour finir, ce professionnel pourra également préparer les murs pour le peintre, qu’il s’agisse de peinture ou de tapisserie.

Les différentes formations

Pour devenir plâtrier plaquiste, il y a plusieurs formations qui peuvent vous mener à ce métier. Tout d’abord, il faut savoir que la plupart des formations se font après le collège. Vous pouvez donc faire un CAP plâtrier plaquiste ou encore un CAP staffeur ornemaniste. Il est aussi possible de faire un BP ou brevet professionnel plâtrerie et plaque, ou bien un brevet des métiers d’Arts volumes. Enfin, il est possible de faire un bac professionnel Aménagement et finitions, avec une spécialité peinture et décoration. Après le baccalauréat, vous pourrez faire un BTS Aménagement finitions. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un centre de formations.

Comment devenir plâtrier plaquiste ?
Notez cet article